On ne change pas

Pour parler de ce qui reste une fois le passé écoulé et les anciens partis, je vous ai proposé les murs porteurs comme point de repère. Mais il y a plus profond pour nous soutenir dans tout ce que nous faisons. Il y a nous même. Mais qui sommes nous finalement ?

J'ai une proposition à ce sujet:




"On ne change pas" de Jean-Jacques Goldman interprétée en 1998 par Céline Dion.

C'est une des chansons phare de son deuxième album francophone "s'il suffisait d'aimer".


La chanson est née d'une collaboration étroite entre son interprète et son auteur. Ce dernier connaît déjà bien Céline lors de l'écriture de ce deuxième opus. De son propre aveu " Ces mots sont venus en la regardant, en la voyant diva, extrêmement maquillée, puis tout à coup, elle lâche une parole ou montre une inquiétude qui prouve qu'elle n'a pas changé" ( Goldman croit en Dion Télémoustique N°48, 18 novembre 1998 Propos recueillis par Jean-Luc Cambier).


Mais est-ce bien la réalité exclusive de la diva ou une chose bien plus répandue qu'on ne le croit ?

Si je reprends ce que me disait ma grand-mère qui se sentait toujours être la petite fille de ses 10 ans, je ne suis pas si sûre que ce soit un fait rare.

Qui n'a pas gardé une fragilité pour se présenter aux autres depuis les années difficile de l'adolescence ?

Qui n'a pas l'impression de ne pas être à la hauteur parce qu'on vous l'a fait sentir à tel ou tel moment de votre histoire ?


Ces failles vous montrent que vous êtes toujours la même personne qu'à ces moment-là. Même si on se renforce et qu'on est plus sûr de soi, reste le doute qui nous vient de plus loin.

Finalement, venu du passé, et plus fort que les murs porteurs, il y a nous. Pas le nous d'aujourd'hui qui découvre ce qui l'attend au fur et à mesure, mais celui des jours passés qui nous a construit tel que nous sommes aussi.


Nous sommes une partie de toutes ses anciennes versions de nous-même qui ont fait qui nous sommes. Et voilà ce qui reste au-delà du temps qui passe. C'est cette personne faite d'une multitude de couches qui se dévoile dans un livre Mémo-livre, de sa tendre enfance jusqu'à nos jours c'est une personne complexe qui a vécu une vie singulière qui nous dit qui elle est dans sa totalité. Et c'est cette personne qui s'offre à ses proches dans toute sa singularité.