Le palanquin des larmes

La Chine n’est pas un jeu d’enfant.


L’histoire de la Chine est millénaire, mais est passée en un siècle dans l’ère moderne suite aux diverses révolutions. Au milieu de ce chaos, difficile de tout comprendre. Mais si les livres documentaires se font la part belle sur ce sujet, reste un point qu’ils ne peuvent exprimer : les effets réels sur la population.


On trouve des chiffres qui, mis dans le contexte chinois, prennent une importance colossale, comme les 15 à 30 millions de personnes décédées lors de la réforme agraire du grand bond en avant de 1958. Cependant, les chiffres ne peuvent nous faire sentir avec empathie ce qui a marqué les trois dernières générations chinoises.


Il faut alors se tourner vers les romans qui font transparaître un état d’esprit, ou les biographies, plus rares, du fait de la chape de plomb imposée à la population.

Néanmoins, on a parfois la chance de trouver un écrit qui, plus qu’un autre, nous fait rentrer dans les contradictions de cette époque.


J’ai eu le plaisir étant jeune d’être sensibilisé à l’histoire chinoise avec « le palanquin des larmes ». Paru en 1975, il parle d'une histoire débutée en 1949 au sortir de la Seconde Guerre mondiale, mais surtout, l’année de la prise de pouvoir de Mao Tsé Toung.


Nous sommes dans une famille aisée où la vie n’a pas changé, malgré les nombreux bouleversements qui ébranlent le pays. Dans ce monde-là, l’argent règne en roi, et seul compte les bonnes alliances qui font prospérer les grandes familles.


L’héroïne Chow Ching Lie est encore une enfant, mais ressent les modifications de son pays, et s’apprête à y prendre part. Seulement, il est trop tard pour elle. Aux mains de sa caste, sa beauté est une monnaie d’échange. La voilà donc marié à 13 ans, et projetée définitivement par la même occasion, dans l’Ancien Monde.

Dans son livre, elle nous fait découvrir son quotidien dans le monde des traditions, mais aussi les chaos qui l’entourent. On découvre une Chine en pleine mutation, vue de l’intérieur.


C’est une plongée dans le monde révolutionnaire, en même temps qu’une histoire d’un autre temps. Ce livre est une occasion unique de découvrir les deux Chine dans un même moment. Il remet en abîme notre propre histoire lointaine en la rendant plus proche.


Une aventure à ne pas rater, que vous pourrez compléter par la suite dans son deuxième livre « concerto du fleuve jaune » où notre héroïne nous raconte la suite de sa vie.