Le bal perdu

Si nous continuons les chansons sur la mémoire perdue, il y a une chanson qui a sa place dans le top 5 pour moi, c'est le bal perdu.

C'est une chanson écrite en 1961 par Robert Nyel (paroles) et Gaby Verlor (musique) pour Bourvil pour qui ils ont déjà travaillé. Mais celui-ci enchaîne les tournages et ne peut se rendre disponible pour l'instant.


Alors qu'ils proposent un panel de chanson à Juliette Gréco, les deux artistes lui proposent alors cette chanson. Elle est emballée et Bourvil acceptant qu'elle l'est la première, Juliette Gréco enregistre donc la chanson en mars 1961. De son côté, Bourvil proposera sa version au public en décembre de la même année.

Et Mémo-livre dans tout ça ? J'y viens, j'y viens...

Cette histoire est, comme beaucoup, l'histoire d'une romance. Par contre, la scène se passe au milieu des gravats après la guerre. On nous parle d'un temps passé douloureux sur lequel pourtant la vie continue. Et finalement le détail d'un nom quelle importance ?

La voilà donc mon histoire : un porteur de savoir, ouvre dans sa mémoire parfois de bien tristes histoires, mais il est là aujourd'hui pour me les raconter et elles ne sont qu'une part de son passé.


Le point commun entre toutes ses personnes qui racontent leurs histoires c'est que la vie gagne toujours, et qu'au-delà des problèmes ils retiennent de nombreux bons moments.

Lors de nos discussions ce qui est souvent le plus difficile ce sont les détails comme les dates. Alors j'avoue que sur ce point je suis souvent retord, car ces dates sont importantes pour placer la chronologie des événements. Mais soyons honnête, à part cette chronologie y a-t-il un réel intérêt à retenir tous ces détails. L'important c'est le souvenir des émotions. Voilà pourquoi cette chanson est dans la play-list de Mémo-livre. Parce que la mémoire est avant tout celle du cœur.


Je me disais que je n'allais pas toujours mettre deux vidéos à mes posts, et puis... et bien là encore j'ai envie de vous partager une deuxième vidéo.

Je vous ai dit que je mettais cette chanson dans mon top 5 mais ce que je ne vous ai pas dit c'est que ma préférence va à la version de Bourvil.

Déjà j'aime sa voix, et puis son choix avec l'accordéon donne plus la notion de bal musette. Enfin, même si Mme Gréco a beaucoup plus travaillé sur l'interprétation, je préfère la version plus chantée mais non moins bien interprétée de M de Bourvil.

Je vous laisse juge et vous dis à la semaine prochaine. Je continuerai sur le rythme d'un post tous les deux jours jusqu'à la fin de cette thématique.