I comme Inconnu

La généalogie est une rencontre avec l’inconnu, mais aussi avec des inconnus. C’est la rencontre de personnes de la famille et pourtant que l’on ne connaît pas. C’est très ambivalent vous ne trouvez pas ? Ça m’a toujours paru bizarre de penser que je découvre des gens de « mon » histoire… On vit dans une société qui va de plus en plus vite. Mais ce faisant, on ne fait que courir vers un futur incertain et fugace, tout en s’éloignant d’un passé bien ancré. Autrefois, nos traditions faisaient la référence, mais maintenant on a à cœur de casser les codes au nom de la liberté. On souhaite créer par nous-même le chemin vers le bonheur sans pour autant que cela soit plus simple. On ne sait plus d’où l’on vient, mais on ne sait toujours pas où l’on va… C’est très perturbant finalement. Et alors, l’inconnu dans nos recherches ce n’est peut-être pas les inconnus de notre passé mais l’inconnu de notre futur… Qui sommes-nous ? Ça n’est pas seulement qui nous étions, mais qui nous pouvons encore être dans ce nouveau monde en réinvention.

Je me plais à penser que rechercher le passé, c’est réécrire le futur avec un peu plus d’humain, et un peu moins de points d’indice, de statistiques et de numérique. Je souhaite tenter, à ma petite échelle, que demain s’écrive avec le meilleur du "nous" d’hier. Mais pour cela, il faut savoir qui nous étions pour pouvoir se projeter. Je pense que je suis, parce que je suis ce que j’ai pensé. Je le suis avec encore plus de force qu’hier, tout en reprenant depuis le début l’aventure sans les contraintes du passé, mais avec sa sagesse. Je pense que réinventer une société doit être fait grâce à la compréhension de nos inconnus d’hier. Avec Mémo-livre, je veux aider ceux qui le souhaitent à comprendre ces inconnus. L’inconnu c’est lorsqu’on ne sait pas. Mais si l’on sait les inconnus d’hier, il y aura moins d’inconnu pour demain. Livrons l’inconnu du futur aux inconnus du passé pour que demain s’écrive aujourd’hui à partir d’hier. Je finirais ce post qui se trouve être publié un 11 novembre, par une pensée émue à tous ces soldats, devenus inconnus parce qu'un jour la folie des hommes avait, une fois de plus, pris le pas sur la raison. Ne les oublions pas, pour que notre avenir ne crée plus d'inconnus !