Destins croisés d'un couple

Mis à jour : juin 15

Pour ce jour de la Saint-Valentin, je souhaitais parler d'amour.

Le livre d'aujourd'hui en parle beaucoup : l'amour au sein de deux familles bouleversées par l'arrivée des nazis, mais aussi la rencontre de deux êtres chahutés par la vie qui se reconnaissent et s'apprivoisent.


Nathan Auxe vit en Pologne lorsque les Allemands y pénètrent en 1939. Très vite, l'antisémitisme latent prend une ampleur considérable et toute sa famille est en danger. Le père doit batailler pour faire survivre sa famille nombreuse. Mais en 1942, c'est la déportation pour la grande majorité de ses membres qui laisse Nathan seul avec ses deux frères aînés.

Ils doivent se cacher et beaucoup bouger, pour ne pas être repérés ou dénoncés. Nathan doit apprendre à se débrouiller, même seul, sans ses frères, et va passer beaucoup de temps dans une grange où un père de famille les tolère contre un dur labeur. Mais le risque est permanent et le garçon passera aussi beaucoup de temps caché au fond d'un trou en pleine forêt, par tous les temps.

Son récit le long des lignes de ce livre nous montre sa détermination à survivre coûte que coûte.

Il y a aussi dans ce même livre, l'histoire de Mauricette Garbarz dont la famille était originaire de Pologne. Son père avait émigré dans les années 1920 et s'était marié dans les années 1930 en France. La guerre déclarée en 1939, les prive très vite d'un quotidien normal et en 1942, la déportation de certains membres de la famille précipite les autres dans la clandestinité.

Mauricette est ballottée de l'assistance publique à un orphelinat catholique.

Elle nous décrit les difficultés de son parcours.


Puis il y a la rencontre et la vie commune de ce jeune couple qui apprend à vivre au-delà de ces souffrances.

Une revanche de la vie sur la mort.


C'est un témoignage qui nous fait croire à la vie et nous décrit les conditions de vie de deux enfants cachés durant la Seconde Guerre Mondiale. Je vous le conseille.