Pour que la famille

reste le socle de l'humanité

Votre mémoire familiale préservée dans un livre

Le souvenir d'une vie

 Animatrice pour personnes âgées depuis des années, j'ai toujours privilégié le dialogue et surtout l'écoute. 

Et, quoi de plus beau qu'une personne qui se raconte... Laissez-moi vous aider à préserver la mémoire familiale. 

Une occasion unique de la mettre en lumière dans un livre autobiographique.

La transmission de savoir est pour moi une priorité, car demain s'écrit à partir d'hier.

Livrez-moi votre histoire !

l_ecriture_Memo-livre.jpg

Jamais je n'avais su que le fameux grand-père mort à la guerre de 14 avait eu une grande soeur marié à un Escande. ça alors ! Maintenant j'ai compris.

La généalogie​ familiale

Pour les férus de généalogie familiale, il n'est pas utile de décrire le plaisir que l'on a à retrouver un ancêtre avec son métier, sa signature, et tout ce qui peut nous aider à imaginer son histoire. C'est une véritable enquête pour retrouver dans les archives le document qui saura nous faire avancer d'une génération de plus.

Il y a aussi le plaisir d'aller sur place, dans les mairies ou les églises pour manipuler avec précaution les documents anciens et leurs trésors.

J'ai comme beaucoup commencé par les plus proches pour remonter en comptant avidement le nombre de générations atteint.

Et puis, un jour, je raconte mes trouvailles à ma grand-mère et celle-ci me raconte ce qu'elle sait sur l'ancêtre que je viens de lui citer. Je me rends alors compte qu'il y a dans cette petite bonne femme un fond d'archives très conséquent que je n'avais pas pris en compte jusque-là...

Alors, ce jour-là, j'ai repris depuis le début et je l'ai aidée à créer son livre autobiographique.

La famille​

Que connaissez-vous de votre histoire familiale

J'ai toujours porté beaucoup d'importance à la famille et aux liens intergénérationnels. J'étais fille unique et la maison paraissait bien triste avec notre seul petit trio. Mais j'ai eu la chance de grandir dans une famille nombreuse au niveau de mes oncles et tantes, et cela a toujours été un grand bonheur d'aller au traditionnel jour de l'an familial. La soirée était bercée de chansons, de rires, et nous nous retrouvions tous autour de papy et mamie. 

 

J'ai aussi eu la chance de connaître mon arrière-grand-mère que nous appelions affectueusement mémère. J'ai pu partager un bon bout de chemin avec elle, même si ça n'était qu'à de rares rencontres chez mes grands-parents. J'ai pu apprendre à la connaître avec son petit caractère, son bel accent et ses interminables bavardages où elle nous parlait du temps jadis.

Mais hélas, je n'ai pas eu l'occasion d'en retenir grand-chose.

Ne faites pas la même erreur que moi ! --> ici

"La plus belle mémoire est

celle du cœur,

la nostalgie est sa fille."

 Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)